Portrait de la crèche associative

family 3036595 1920

Petite histoire de la crèche associative :

C’est consécutivement au mouvement contestataire de 1968 et dans la lignée des expériences alternatives, qu’apparaissent les crèches dites « sauvages » ou « parallèles » sous forme d’associations loi 1901. Le statut d’association loi 1901 permet à tous les parents adhérents d’être partie prenante de la vie de la crèche.

L’émancipation des femmes tant d’un point de vue professionnel que personnel, le manque de structure d’accueil du jeune enfant, le choix et la volonté de certains parents de créer un nouveau type d’accueil collectif s’opposant à l’hygiénisme excessif des crèches collectives publiques et à leur résistance aux apports nouveaux des recherches en psychopédagogie, ont été le terreau de la création de ces lieux d’accueil du jeune enfant.

Des objectifs pour cette nouvelle forme sociale :

  • Des petites unités (16 enfants) pour ces lieux de vie dans lesquels les parents assurent à tour de rôle une présence auprès des enfants en complément des salariés permanents, définissant la crèche associative parentale.
  • Permettre une transition souple et une continuité entre le milieu familial et l’espace collectif.
  • Mieux équilibrer le partage des rôles entre les hommes et les femmes au sein de la structure d’accueil et de la famille.
  • Travailler régulièrement avec l’équipe permanente sur les projets d’éducation, de pédagogie, de soins nécessaires au bon développement des jeunes enfants.
  • Animer un réseau d’entraide et de convivialité favorisant la responsabilité collective des adultes auprès des enfants.
  • Jouer un rôle de citoyen actif en proposant des solutions fonctionnelles et satisfaisantes dans le domaine de l’accueil du jeune enfant.
bandeau sous menu espace emploi les métiers de la petite enfance (1)

L’évolution du cadre institutionnel de la crèche avec l’arrivée des textes de lois régissant son fonctionnement a, au fil des années, fait quasiment disparaître la crèche parentale originale dans laquelle les parents prenaient part à l’accueil des enfants aux côtés des professionnels, au profit de la crèche associative qui dispose d’une équipe d’accueil uniquement constituée de professionnels de la petite enfance. Quelques crèches parentales résistent deci delà sur le territoire français.

Comment s’organise et fonctionne la crèche associative adhérente au Collectif34?

La crèche associative est un Établissement d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE). Les jeunes enfants âgés de 10 semaines à 3 ans révolus (5 ans sur certains établissements) y sont accueillis dans un collectif de 16 à 35 places, voire plus, selon la taille et l’agrément de l’établissement.

Comme tout autre établissement d’accueil du jeune enfant, l’ouverture d’un établissement associatif est soumise à une autorisation délivrée par le Président du Conseil Départemental, après avis des services de la Protection Maternelle et Infantile (PMI). La crèche associative est également soumise au respect des lois et décrets en vigueur concernant l’accueil du jeune enfant en matière du taux d’encadrement, des diplômes, des locaux, de la sécurité et de la protection des enfants et du personnel.

La CAF, la MSA et les collectivités territoriales apportent un soutien financier conventionné, qui complète la participation des parents qui est établie selon un barème fixé par la CAF.
Chaque établissement associatif a une gestion autonome, dont la spécificité est d’être tenue par des parents utilisateurs ou pas qui partagent les valeurs de la Charte du Collectif34 pour l’Accueil du Jeune Enfant. L’engagement des parents favorise les échanges et le partenariat avec les professionnels petite enfance de la structure.

Les parents sont adhérents de la structure. Ils se réunissent en Assemblée Générale et élisent un Conseil d’Administration (constitué de bénévoles) qui gère, oriente et prend les décisions pour le bon fonctionnement de la crèche. Il est l’employeur de l’équipe pluridisciplinaire et le gestionnaire de la structure à travers son(sa) Président(e).

cercle de chaussures

L’équipe se compose en général d’un(e) directeur(rice) et d’un(e) directeur(rice) adjoint(e), Educateur(rice) de Jeunes Enfants (EJE) et/ou Puéricultrice de formation. Ils/Elles sont secondé(e)s par des Auxiliaires de puériculture, des personnes ayant le CAP Petite Enfance, d’animateurs(trices), de personnel technique (cuisine, lingerie…).

Le(la) directeur(trice), par délégation partielle ou totale du Conseil d’Administration, est garant de l’application de la réglementation et de la qualité de l’accueil du jeune enfant. C’est un relais entre les parents, les enfants, l’équipe, le conseil d’administration et les partenaires extérieurs.
En coopération avec les parents un Projet d’Établissement est rédigé, comprenant le Projet Social, le Projet Éducatif et le Projet Pédagogique. Ces projets déclinent les missions, les valeurs, les spécificités d’accueil de chaque lieu. Ils sont le garant d’une cohésion de l’équipe dans le travail d’accueil de l’enfant et de sa famille.

Le Règlement Intérieur, autre document obligatoire, définit les protocoles administratifs de l’accueil de l’enfant, (horaires, conditions d’admission, types de contrats, condition de santé…).
L’équipe d’encadrement pluridisciplinaire est soucieuse du respect du rythme individuel de l’enfant et de l’environnement dans lequel il évolue. Elle peut ainsi répondre au mieux aux besoins de l’enfant.

Les crèches associatives portent des projets tout au long de l’année afin d’accompagner l’enfant et sa famille dans un lieu de vie et d’accueil ouvert à l’implication des initiatives et des mutualisations de chacun, dans le respect du projet de la structure. Ces dynamiques collectives donnent corps au sentiment de continuité indispensable à la sécurité psychique du jeune enfant.

Qu’est-ce que s’engager dans une crèche associative ?

Ce n’est pas être seul !

C’est s’insérer dans une continuité, dans l’histoire d’un lieu créé et porté par une succession de parents mobilisés par le souci commun de participer à un projet d’accueil collectif du jeune enfant.

C’est avoir un regard concerté avec l’équipe d’encadrement sur l’accueil du jeune enfant, comment répondre au besoin de chacun dans le cadre d’un collectif, comment lui permettre de grandir à son rythme, comment lui donner un espace de vie pour que son quotidien se vive harmonieusement et sereinement avec les autres.

C’est prendre en charge une fonction employeur, dans le respect des personnes, des réglementations et des obligations conventionnelles auxquelles l’établissement associatif est soumis.

C’est assurer la gestion financière de l’établissement. Travailler aux côtés des partenaires financiers, CAF, Communautés territoriales…C’est veiller à l’évolution des réglementations et des normes dictées par les services de contrôle du Conseil Départemental, via la Protection Maternelle Infantile (PMI) et les appliquer.

C’est participer à la vie citoyenne et solidaire de son lieu de vie, village, quartier…C’est rencontrer une démarche responsable, déployer des compétences parfois insoupçonnées, être acteur dans un projet pour ses enfants, avec les autres.

C’est être accompagné, par une équipe de direction souvent expérimentée dans tous les domaines de gestion, par un soutien comptable via un cabinet comptable, par des formations et par le Collectif34.

Le Collectif34 vous soutient dans cet engagement avec:

  • l’expertise d’une équipe de professionnels,
  • l’accès adhérent au site internet ouvrant aux outils gestionnaires : actualités, base documentaire, fiches outils…
Menu